Vivatech 2019 : 7 thématiques d’innovation à suivre

Vivatech 2019 : 7 thématiques d’innovation à suivre

Vivatech 2019 : 7 thématiques d’innovation à suivre 4032 3024 Use Design

Voici les thématiques que nous avons retenues de Vivatech et que l’on va tacher de suivre :

 

Thématique #1 : La Tech4Good 👼

La veille de l’inauguration de VivaTech 2019 se tenait le 2ème sommet de la Tech4Good à l’Élysée. Son objectif est de réfléchir avec des acteurs de l’innovation, au développement technologique pour un impact positif sur la société. Cette année 5 ateliers étaient au programme : l’accès à l’éducation, la diversité, le travail, l’inclusion sociale et la protection de l’environnement. Indéniablement, cela a été un sujet phare à Vivatech. En effet, le salon a débuté dès le jeudi par un récap de ce sommet réalisé par les participants.

Cependant, il est certain que ces questions autour de l’impact positif que peut avoir la Tech sur la société sont maintenant au coeur des débats. Ce changement de perspective dans l’innovation était très présent dans le Hall 2 de VivaTech dans lequel on pouvait retrouver notamment les startups de la Tech4Green. On a pu y voir le recycleur B:Bot qui grâce à l’IA refuse les bouteilles ayant un plastique non recyclable et, à l’aide d’un écran, éduque l’utilisateur sur les bons gestes à avoir 🌿.

 

Thématique #2 : AfricaTech 🌍

Après les dernières décennies d’innovations guidées par les besoins des marchés en Europe et aux États-Unis, la tech semble se tourner vers les pays émergents. Il n’est pas juste de dire que tous les acteurs de l’infrastructure et de la technologie ne prennent pas en compte les citoyens de tous les coins du monde. Au contraire, les chiffres et les tendances ont déjà montré que les pays émergents représentent une opportunité d’investissement pour les grands groupes comme Total.

Mais l’ambiance à Vivatech cette année nous a donné un aperçu de l’avenir. L’innovation technologique ne sera plus guidée par l’accès à l’infrastructure de pointe, mais plutôt par les besoins et contraintes environnementales et sociales. Par expérience, dans une approche de design, ce type d’obstacle pose les opportunités d’innovation les plus importantes.

 

Thématique #3 : L’IA et la sécurité digitale 🔐

L’intelligence artificielle était sans étonnement omniprésente sur le salon Vivatech. Gros sujet de la transformation numérique, elle est au service de domaines très variés : la santé, l’armée, l’usine ou la ville du futur, les transports, la protection de l’environnement…

Nous avons notamment pu assister au talk de David Sadek (Thales) « Can we trust AI ? ». Qui fut pour nous une bonne introduction.

Il nous a rappelé les piliers de l’intelligence artificielle dite de confiance des systèmes où la vie humaine est en jeu : la capacité du système à être explicatif sur les résultats qu’il fournit, et en temps réel;  la validité, le système doit prouver qu’il fait ce qu’on attend de lui et seulement ce qu’on attend de lui; et enfin son caractère responsable, il se conforme à des règles, et répond à des exigences éthiques.✊

Et l’Homme dans tout ça ? Selon David Sadek, il est primordiale de s’intéresser au dialogue homme-robot. La data est un atout, mais la connaissance du terrain et son expertise est primordiale pour concevoir un produit fiable.

L’IA est certes une source d’innovation, cependant, comme tout autres moyens digitaux que l’on a développé ces dernières décennies, il semble indispensable que l’on adopte des précautions le plus tôt possible. La sécurité digitale est d’ailleurs une des priorités portées par les politiciens lors du salon. Justin Trudeau, premier ministre Canadien, a insisté sur l’importance de l’implication des gouvernements dans l’innovation et dans cette 4ème révolution industrielle que nous traversons : “hate and extremism are thriving online”. Comme nous l’ont montré les élections américaines, le Facebook Data Leak, la diffusion live de l’attentat de Christchurch ou encore la propagation en masse des fake news, la sécurité en ligne est plus que jamais incertaine.

Thématique #4 : Smart cities 🏙️

Dans la même lignée que la Tech4Good, la thématique des Smart Cities a été soulevée à plusieurs reprises. Cela fait plusieurs années que les Smart Cities sont à l’honneur dans le milieu de l’innovation et de la Tech. En effet, de plus en plus de startups se développent afin de participer à la définition de la ville de demain.

Attentifs à ce sujet, nous avons envie de partager avec vous une de nos premières conférences à Vivatech organisée par Vinci Energies : “A Live Experience of E-Estonia, the Smart Country Inspiring all Smart Cities”. L’E-Estonie est une véritable source d’inspiration pour ses voisins européens notamment la France dont la dématérialisation est une longue lutte. L’Estonie propose à ses citoyens une plateforme en ligne qui leur permet, non seulement, de stocker toutes informations nécessaires pour les formalités administratives telles que les impôts et les remboursements, mais aussi de voter, entre autres. La promesse de cette e-société est Keep It Smart and Simple : ne plus justifier son domicile x fois pour x institutions, par exemple. Une plateforme numérique renfermant les données les plus sensibles de 1 340 194 citoyens ? en France la réponse serait : 😱😱😱

On a pas pu s’empêcher de se demander :  à quand l’E-France ? 😏

Une autre conférence qui a retenu notre attention fut “Smart cities : Human beyond digital”. Nous n’y avons pas fait de découverte digitale mais le message porté par Xavier Huillard, PDG de VINCI, nous a touché : l’expression “Smart Cities” est morte. M. Huillard nous a rappelé que demain nos villes seront de plus en plus denses. Face à ce nouveau défi l il  est temps qu’on établisse un dialogue entre le monde de l’innovation et les citoyens pour construire ensemble la ville de demain. “We can do a lot together to build a sustainable and sufficient city”.

 

Thématique #5 : Les startups 🚀

Les startups à Vivatech enchantaient les visiteurs avec leur pitchs et leurs présences sur les stands des incubateurs ou grandes entreprises investis dans l’innovation. EDF en a profité pour présenter les startups finalistes de son programme EDF Pulse.

Nous avons également Bemyapp présenter leur projet “Hack to the future”, qui organise des hackatons pour aider les grandes entreprises à innover plus efficacement en collaborant de manière agile avec les startups de la tech.

Cette approche est plutôt bien reçue par les managers des grands groupes, qui apprécient l’expérience rafraîchissante, mais aussi les résultats sur le long terme obtenus à la fin des hackathons.

L’exemple illustre bien la sensation vécue au cours de ce Vivatech : les startups ne sont plus des challengeurs des grandes entreprises, elles deviennent leurs références ultimes d’innovation.

Que ce soit la volonté d’innover, ou l’utilisation de méthodes plus agiles pour le développement des technologies, il reste toujours beaucoup à apprendre avec les petits “Davids”.

Un autre belle surprise pour nous fut de rencontrer notre ami Stéphane Ségneurin, CEO de MyCarSpot, pour qui nous étions entrain de finaliser une refonte de son application et de ses interfaces web. Proposant une solution de parking collectif aux entreprises, nous avons eu le plaisir de voir le stand de MyCarSpot abordant son nouveau logo fraîchement réalisé par notre équipe. 😄

 

Thématique #6 : Le design fiction 📜

En voyant des présentations et stands exposés au Vivatech, nous nous sommes rappelés d’une approche design avec beaucoup de potentiel : le design fiction. 💛

Dans le livre, “Jouer avec le futur : Utilisez le design fiction pour faire pivoter votre entreprise”, les auteurs Olivier Wathelet et Antony Masson, introduisent cette méthode, qui est “de plus en plus utilisée par les entreprises pour mieux définir leurs stratégies, leurs valeurs et les lignes éthiques qu’elles voudront suivre.”

Par exemple, la maquette du train autonome de Magellan Partners a attiré beaucoup de regards curieux. Avec une mise en oeuvre de leur expertise en intelligence artificielle, big data et objets connectés, ils ont conçu un petit modèle de train urbain qui nous aide à nous projeter dans le futur. C’est un bel exemple de projet qui pourrait aider plusieurs entreprises engagées à comprendre et prévoir des défis du transport, de l’intelligence artificielle, la vie urbaine et les expériences de demain.

Cela n’est pas dit que l’équipe d’innovation Magellan Partners ont nommé leur approche design fiction. Mais elle nous montre que beaucoup d’autres entreprises pourraient en profiter. C’est le moment de se projeter dans le futur, et le design fiction pourrait être un bel outil pour le faire, de manière peu risquée et très engageante.

Le design fiction est à la fois une approche intuitive mais aussi très structurée. Si ça vous intéresse, voici une bonne websérie par Olivier Wathelet pour vous familiariser avec le Design Fiction.

 

Thématique #7 : Les robots et l’animation 🤖

Côté robots, on était servis ! Des robots de toutes formes, et pour tous les usages. Dès l’entrée, c’est Heasy qui nous accueillait et nous guidait dans le salon, en nous permettant d’immortaliser le moment par une photo souvenir devant les lettres de VIVAtech.

Antbot (conçu par des chercheurs du CNRS et d’Aix-Marseille Université), nous démontrait que le robot peut aussi se diriger sans aide extérieure, sans GPS ou AI. S’inspirant de la fourmi du désert, le robot s’oriente grâce à la lumière du soleil. Il retrouve son chemin, en toute autonomie, par une boussole sensible à la polarisation du ciel.

Deux robots d’assistance à l’humain ont attiré notre attention ; Barakuda, conçu par Shark Robotics, mule polyvalente au service de l’armée, il est capable de porter une tonne sur n’importe quel terrain et a une autonomie de 10 à 12h. Le robot chirurgical, présenté par da Vinci, a fait ses preuves dans de nombreux blocs opératoires. Son credo ? Assister les chirurgiens dans des interventions complexes et délicates nécessitant une chirurgie moins invasive. Le chirurgien pilote des instruments miniaturisés et articulés et se règle à un système de visualisation en 3D.

On a aussi pu défier au morpion le robot de Pollen Robotics, Reachy. Son grand bras articulé nous a laissé KO (vraiment 😅) . Pas seulement pour jouer au morpion, Reachy est le produit d’une demande de l’INCIA, souhaitant étudier le pilotage d’une prothèse.

On a été amusé de voir qu’on pouvait jouer au foot par la pensée, avec l’invention proposée par la startup Mentalista.  Loin des règles de base du foot (on vous rassure, ce n’est pas ce qui nous intéresse ici) l’idée est de contrôler des objets connectés (ici une balle) par la force de la pensée. Des électrodes analysent les signaux électriques du cerveau et envoie des ordres aux objets connectés. De la concentration, et la balle vient se placer dans les buts de l’adversaire. On peut imaginer avec cette innovation une multitude d’applications. La télékinésie, ça vous dit quelque chose ?


Ces 2 jours de salon, ont été riches en insights pour nous. Entre conférences, startups, et activités à essayer, on ne s’est pas ennuyé !

Dans cet article, nous avons voulu vous décrire une big picture du salon et surtout les thématiques les plus récurrentes que l’on a particulièrement appréciées. Vous retrouverez certains des sujets, de manière plus détaillée, dans d’autres articles à venir 😉

Dites-nous qui vous êtes et ce qui vous ferait plaisir. Pensez à nous laisser un email et/ou un numéro de téléphone, comme vous préférez, et on vous recontacte rapidement 😉